Le reportage de mariage vu par… nous

Le « reportage de mariage » ou encore « photojournalisme de mariage » ou d’autres appellations recouvrent la même idée: faire des photos de ce qui se passe avec naturel et spontanéité. C’est pas vraiment nouveau mais on en parle de plus en plus car la demande est de plus en plus récurrente: « on ne veut pas poser », « on veut des photos naturelles », « je sais pas sourire », « je suis pas photogénique »…
Vu par les photographes présent sur www.vraimariage.com cela donne:

Fred Bruneau

Je cherche à être discret à me fondre dans le mariage pour pouvoir capter l’ambiance, les émotions, l’histoire.
Pour que les mariés soient en confiance, j’essaie toujours de les rencontrer avant le jour du mariage, de passer un peu de temps avec eux, de faire une séance photos avant.
Les préparatifs sont des moments de tranquillité, cela me permet de rencontrer les proches de la mariée et parfois du marié, de faire leur connaissance. En reportage j’interviens très peu, je laisse faire les choses pour garder le coté naturel et spontané. Positionner les gens pour faire une photo les fige. Je tourne beaucoup, je cherche à m’adapter aux lieux, aux gens, à la situation. Je ne veux pas perturber, je cherche à me faire oublier. C’est là que je fais les meilleures photos.

A la mairie ou à l’église je demande aux mariés d’éviter qu’il y ai d’autres personnes qui prennent des photos car cela, notamment dans les mairies ou il y a peu de place, m’empêchent  de me positionner comme je le souhaite. A l’église je cherche à être le plus discret possible, jévite le flash, je suis souvent accroupi quand je suis devant, pour permettre aux gens de suivre la cérémonie.  Un point de détail pour les alliances: je travaille avec un petit téléobjectif pour être un peu plus loin et permettre de voir les mariés.

Lors de la réception, je continue capter les moments  mais je suis aussi plus participatif  quand par exemple on me demande de faire des portraits ou des photos de groupes. Là je vais chercher une bonne lumière et un joli fond, je vais positionner les gens et faire la photo dans les meilleures conditions possibles..

Jacques Matéos

Le reportage c’est de rapporter ce qui se passe mais avec sa propre vision. A l’instar de mes collègues je cherche à me faire oublier et curieusement pour cela je vais me montrer et pas me cacher de façon à faire partie des lieux. La phase des préparatifs est surement le meilleur moment pour « se présenter » à la famille, se faire accepter et se faire oublier par les proches.
Un sourire, un clin d’œil, un geste pour montrer que l’on est là, conscient de se qui se passe c’est ma façon de montrer que je suis avec eux, je me considère à l’intérieur et pas en observateur extérieur.
Il se peut que des scènes très privés, très chargées en émotion se passe devant moi, je les prendrais surement en photo mais étant d’une nature assez pudique elle resteront peut être dans la sphère privée des mariés.
Je commence à faire des photos quand j’arrive et j’arrête quand je m’en vais, en fonction de ce qui se passe, l’ordre des évènements m’importe peu et je les prends « au passage » en me déplaçant beaucoup, partout. Les photos de famille, un grand sujet d’inquiétude pour la mariée, peuvent être un vrai plaisir si on le fait avec décontraction et organisation, voire même avec humour (et le plus tard possible pendant le cocktail, je ne fais pas de photos de famille en dehors de ce moment, pas la peine de me le demander…) Autant je serais très discret durant les cérémonies, autant je prendrais les choses en main lors de ces séances de famille ou de groupe, mon objectif est que les mariés gardent du plaisir de ce moment, y compris quand c’est la grand mère qui fait des photos.

Durant un reportage de mariage, je ne vole pas de photos (je ne supporte pas ce terme…), je prends ce qu’on veut bien me donner et c’est ce qu’on va retrouver sur les images…

Christophe Flers

Etre présent, mais absent. C’est le paradoxe du photographe de mariage. Vivre, partager et saisir l’intimité. Ne pas gêner. Etre « invisible », ce n’est pas disparaitre. Etre invisible, ce n’est pas être transparent. Au contraire, c’est exister, et vivre le moment. Etre invisible, c’est ne pas être gênant. Un paparazy vous photographie à 300m ? Il est gênant. Comme ce bouton au milieu de la figure, comme une mouche dans la soupe. Un éléphant dans un magasin de porcelaine. Un sourire, un regard, une confidence, c’est ça, être invisible. – Tu en as fait quand, des photos ? Tout le temps.

David Cardoso

Pour ma part, je vais plutôt dans le sens du reportage mariage, mais avec quelques subtilités … parce qu’un reportage, ça se prépare aussi .

Lors de la rencontre avec les mariés, j’explique ma façon de « travailler », leur demande des renseignements sur eux … parfois leur famille. Il est très important de connaitre les personnes qui entourent ce mariage, parfois quelques choses sont à savoir …. ( un ami proche qu’ils n’ont pas vu depuis des dizaines d’années …. un enfant adopté qui tient une place particulière dans le cœur des mariés….  etc ), et permettent d’anticiper les réactions lors de la journée de cérémonie ) J’explique être un photographe relativement discret, j’aime que les couples et les invités se sentent à l’aise en ma présence – je tourne, je me fond, j’observe, j’anticipe – et participe – parfois –

Cela dit, j’aime « créer » … Autant lors des préparatifs, cérémonie(s) et ambiances, je n’interviens que très rarement – voire pas du tout – même si j’attache une importance particulière à la gestion de la lumière, et où c’est  dans ce sens que je peux intervenir (déplacer un objet, ouvrir un rideau … )

Autant lorsque nous partons pour quelques clichés avec le couple, j’essaie d’optimiser au maximum ce moment – en recherchant les « endroits » appropriés ( j’aime beaucoup « jouer » avec les paysages, pour y intégrer les mariés) – en attendant la lumière adéquate ( j’ai une préférence pour les lumières chaudes de fin de journée, qui offrent un rendu doux et chaleureux et qui évitent les ombres si « dures » et néfastes pour les visages …).

C’est ce « jeu » de création, qui va permettre de sublimer les photos en alliant le coté « reportage », à de la photo « créative » où on pourra mêler les émotions, sentiments de la journée, avec un rendu poétique, léger, sensuel parfois … avec des images qui peuvent être « spectaculaires » mais qui resteront avant tout à l’image du couple …

En résumé, j’aime rendre aux mariés un reportage qui va vraiment rendre compte de l’ambiance du jour en mettant en valeur des moments clés qui se seront passés – et je le combine avec quelques clichés qui les « surprendront » d’agréable manière .

 

Antoine Monfajon

A la suite de mes reportages des mariés me disent souvent « On ne t’a pas vu de la vu de la journée ». Là je me dis que le pari est gagné. Car réussir une bonne photo c’est avant tout se faire discret, être là, tout proche, puis l’instant d’après ailleurs.

C’est une traque perpétuelle  celle de la bonne image, celle qui saura restituer les émotions sans artifice.

Quand je pars à  un mariage j’ai l’impression d’être un chasseur-conteur, parce qu’il faut saisir ces images mais qu’ensuite ces images aient du sens, qu’elles ne soient pas juste  de jolies photos. Une histoire doit nous être raconté. Ce sera celle de votre mariage.


3 commentaires
  • chercher un emploi5 décembre 2011 - 22 h 03 min

    D’une part, j’aime bien la vision de Fred Bruneau, les photos prises inopinément sont parfois très belles, et amusantes. D’autre part,si je comprends bien, donc plus besoin de consacrer du temps pour faire la scéance photo (en sortant l’eglise, etc. Je pense qu’il faut quand même quelques fois se préparer pour une prise de photo.ReplyCancel

  • mutuelle9 décembre 2011 - 14 h 52 min

    Je suis d’avis que voir un photographe par ici et par là est vraiment gênant. Mais je sais que c’est impossible de ne pas se faire remarquer, reste donc à limiter ses mouvements !ReplyCancel

  • infomariage.fr26 février 2013 - 13 h 53 min

    Bonjour!!!!
    Merci pour ce blog!J’ai remarque que chacun de ces photographes avait une façon bien particulièrement de procéder super tout ça, moi ce qui m plait le plus c’est le naturel dans la photographie,improviser.J’ai jeté un coup d’oeil dans le site mais c’est vraiment super,des photos biens prises et cadrées en plus très naturelles.
    J’adore!ReplyCancel

Menu